Autopsie des sacs d’ordures ménagères résiduelles

Autopsie des sacs d’ordures ménagères résiduelles

Afin de connaitre les habitudes des habitants, comprendre leurs pratiques et connaître
l’impact des campagnes de sensibilisation, le SYDEVOM de Haute-Provence et ses collectivités
adhérentes ont effectué une autopsie des poubelles d’ordures ménagères sur leurs territoires.
La dernière analyse du contenu des poubelles d’ordures ménagères datait de 2015 : le tri et
le compostage s’étant beaucoup développés ces dernières années, il est très intéressant de
regarder le contenu des sacs poubelles.

Plus de la moitié du contenu de nos poubelles est valorisable

L’analyse du contenu des poubelles d’ordures ménagères se fait en séparant et pesant les différents
types de déchets. Différentes catégories sont alors définies : les biodéchets, les emballages recyclables,
les déchets de déchetterie et les déchets non-recyclables. Les pesées de ces différentes catégories
révèlent que plus de la moitié du contenu de nos poubelles d’ordures ménagères auraient pu être
valorisées si elles avaient été jetées au bon endroit !

MODECOM 2022

Des échantillons exceptionnellement triés à la main

Les déchets mis en sac et jetés aux ordures ménagères ne sont habituellement pas ouverts : ils transitent directement jusqu’au Centre de Stockage des Déchets
Ultimes de Valensole (Alpes de Haute-Provence) ou à l’Installations de Stockage
des Déchets Non Dangereux de Ventavon (Hautes-Alpes).
Pour cette analyse, 32 échantillons pesant
chacun 125 kilo ont été prélevés dans
différents secteurs : Vallée du l’Ubaye, Haut-
Verdon, Annot-Entrevaux-Castellane, Vallée
de l’Asse, Pays Dignois, Pays de Seyne, Zone
Durance-Provence, Vallée du Jabron, Pays de
Forcalquier, Pays Manosquin et Bas-Verdon.
Un bureau d’étude a spécialement été
recruté pour effectuer cette caractérisation
des ordures ménagères : les agents ont donc
séparé à la main les déchets selon les différentes catégories établies dans le protocole.

autopsie des ordures ménagères

Quels enjeux autours des ordures ménagères ?

Dans les Alpes de Haute-Provence, les ordures ménagères non
recyclables mises en sac sont enfouies dans des centres de
stockage des déchets non dangereux à Valensole et au Beynon.
Le domaine des déchets est soumis à de nombreuses évolutions
règlementaires et législatives. Ainsi, d’ici 2025, la quantité
déchets mis en stockage doit être divisée par deux d’ici 2025
par rapport à 2010. Aussi, la taxe prélevée sur chaque tonne de
déchets stockée est voué à poursuivre son augmentation jusqu’à
atteindre les 65€ en 2025.

Le SYDEVOM et ses collectivités adhérentes mènent de
nombreuses actions en faveur du tri, du compostage et de la
réduction des déchets afin de limiter l’augmentation de ces coûts
et les répercussions sur les habitants. Une étude de faisabilité
pour l’installation de plateformes de compostage collectives
est actuellement menée sur certains secteurs du territoire. Les
évolutions a venir ont pour objectif de maitriser le coût de la
collecte et du traitement des déchets et de limiter les répercussions des augmentations des tarifs et taxes sur les habitants.

plateforme de compostage collective
SYDEVOM-logo-300px
À ne pas rater !
Adresse e-mail non valide