Le tri se simplifie

A partir du premier avril 2019, tous les habitants des Alpes de Haute-Provence pourront trier tous leurs emballages.


En France, environ un million de tonnes d’emballages ménagers en plastique est utilisé chaque année. Jusqu’à présent, dans les Alpes de Haute-Provence, seulement la moitié de ces emballages était recyclable. L’autre moitié, composée des barquettes, tubes, sachets et pots ne l’était pas, faute d’exutoire. Dès lors, l’ensemble des acteurs du tri n’a cessé de chercher une solution pour y remédier. Aujourd’hui c’est chose faite : désormais des débouchés existent !

Des évolutions possibles grâce à la modernisation du centre de tri de Manosque
CITEO (1) a financé à la hauteur de 1.2 million d’euros la modernisation du centre de tri de Manosque, étape préalable indispensable à l’évolution des consignes de tri dans le 04. De nouveaux équipements y ont été installés (chaine de tri, trieurs optiques, séparateur de plastique) pour qu’il soit désormais capable de d’accueillir et de trier tous les emballages. Le centre de tri modernisé a été inauguré le 9 novembre 2018. 



Une optimisation de la collecte
Une étude a été faite afin d’évaluer l’impact de ces changements : avec l’extension des consignes de tri, le volume d’emballages mis dans le conteneur jaune va doubler. Bien que le centre de tri de Manosque soit opérationnel depuis quelques mois, l’extension des consignes de tri n’entre en vigueur qu’à partir du premier avril 2019 dans les Alpes de Haute-Provence.
Cette échéance permet à toutes les collectivités d’anticiper les évolutions et de prévoir le matériel nécessaire à la collecte des nouveaux emballages : renforcement du nombre de conteneurs sur certains points tri et augmentation de la fréquence de collecte pour d’autres.
Sur des territoires ruraux tels que celui des Alpes de Haute-Provence la collecte en point d’apport volontaire (PAV) est la plus adaptée. Elle permet en effet d’optimiser les tournées des chauffeurs et ainsi de maitriser les coûts de collecte de déchets.



Une importante marge de progression
Un habitant de la région PACA tri en moyenne 51 kilos de déchets par an. Avec 56 kilos triés par an et par habitant, les Bas-Alpins ont encore des progrès à faire pour dépasser les 70 kilos de moyenne nationale. A terme, l’extension des consignes de tri permettra de doubler le volume d’emballages triés d’ici trois ans. Plus de déchets triés c’est moins de déchets mis à l’enfouissement. CITEO et le SYDEVOM peuvent compter sur l’implication des élus pour la réussite de ce nouveau défi !

Une campagne de communication à grande échelle
Pour préparer l’extension des consignes de tri, les collectivités des Alpes de Haute-Provence non-adhérentes au SYDEVOM se sont jointes à lui pour uniformiser la communication sur tout le département.
Des supports de communication variés ont été créés : Mémotri, guides du tri, affiches, sacs de pré-collecte, lettres d’information, magnets, newsletter, autocollants… Des réunions d’information à destination des agents et élus des collectivités adhérentes sont organisées et des réunions publiques seront programmées pour informer au mieux les habitants.
Un plan média complet est également programmé avec des articles et des encarts dans les journaux locaux ainsi que des spots radio et télévisés que vous pourrez découvrir du premier au 14 avril sur les chaines et ondes locales. Des articles rédigés et illustrés sont régulièrement transmis aux collectivités pour uniformiser et faciliter la diffusion d’informations sur l’extension des consignes de tri.
Un animateur du SYDEVOM intervient également dans toutes les classes de CE2, CM1 et CM2 du territoire adhérent au SYDEVOM pour sensibiliser les plus jeunes au tri des déchets. Le tri s’apprend dès le plus jeune âge !