Les déchets dangereux

Les déchets dangereux des ménages regroupent différents types de déchets :

 

Les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE)
 
  • GEM F : gros électroménager froid ;
  • GEM HF : gros électroménager hors froid ;
  • Ecrans ;
  • PAM : petits appareils en mélange ;
  • Lampes.
En 2007, 157 100 tonnes de DEEE ont été collectés  ( 43 % en GEM HF, 21 % en GEM F, 19 % en écrans, 15 % en PAM et 2 % en lampes). (Chiffres tirés du livre "Guide du traitement des déchets" de Alain Damien, 5ème édition). 
 
Les déchets diffus spécifiques (DDS)
  • produits biocides;
  • produits phytosanitaires ménagers;
  • les colles;
  • mastics;
  • peintures;
  • enduits;
  • solvants;
  • acides et alcools ménagers;
  • extincteurs...
Ces déchets peuvent avoir des propriétés corrosives, inflammables, toxiques, nocives, irritantes, c'est pourquoi ils doivent être triés et déposés dans des lieux spécifiques. 
 
Les piles, lampes, cartouches...
 
En France, 27 000 tonnes de piles salines et alcalines sont consommées chaque année et 90 t/an pour les piles boutons. Ces piles contiennent notamment du zinc, du mercure.

Les accumulateurs reporésentent quant à eux, 34 017 t/an en portable et 187 000 t/an pour les installations fixes (ondulateurs par ex) ou mobiles (véhicules par ex). Ces derniers contiennent du plomb et du nickel-cadmium.

C'est pourquoi il est important que ces déchets ne se retrouvent pas abandonnés dans la nature ou jetés dans les ordures ménagères qui sont, après la collecte, enfouis en centre d'enfouissement. (Chiffres tirés du livre "Guide du traitement des déchets" de Alain Damien, 5ème édition).

 
Les déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) : 
pansements, seringues et autres ...

Ces déchets contaminés ne doivent pas être déposés dans le bac d'ordures ménagères ou dans le bac de tri sélectif, ceci afin d'assurer la sécurité des rippeurs (cantoniers, éboueurs) ou du personnel travaillant dans les centres de tri.