Que faire de mes déchets verts ?

La plupart des déchèteries du départemennt des Alpes de Haute-Provence ont dû fermer pour les particuliers dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19. Les habitants se retrouvent donc sans possibilité d'évacuation pour les résidus de jardinage.
Que faire alors des rameaux d'élagage, de la tonte de pelouse et autres matières organiques issues du jardin ?



Les garder chez soi

Il est demandé aux habitants de conserver les déchets verts chez eux jusqu'à ce qu'une solution d'évacuation respectant les règles de distanciation sociale puisse être proposée. En effet, comme les déchets de bricolage, les résidus de jardin peuvent se conserver dans un coin sans aucun problème d'hygiène.



Les composter

Les feuilles mortes, brindilles, copeaux, tontes de pelouses séchées peuvent se conposter tel quels avec vos déchets de cuisine habituels. Le SYDEVOM propose plusieurs fiches-conseils pour vous aider à démarrer et produire un compost de qualité.

Les déchets verts plus conséquent (branches, plantes...) peuvent aussi se composter sur eux-même, sans les broyer, dans certaines conditions. Contactez nos guides composteurs pour en savoir plus.



Faire du paillage

L'action de pailler consiste à recouvrir un sol nu. Il est possible de pailler avec de la tonte de pelouse, des feuilles, des branchages, du broyat... Tout dépend de ce que l'on a sous la main ainsi que de l'effet recherché. La Paillage limite l'installation des adventices (mauvaises herbes) et maintient l'humidité. Il se dégrade ensuite avec le temps en enrichissant le sol.

Le broyage préalable sera peut-être nécessaire pour certains déchets verts plus grossiers comme les rameaux d'élagage, tailles de haies et petits branchages. Cela peut se faire avec une tondeuse, si vous n'avez pas de broyeur sous le coude. Cette vidéo de Denis Pepin, expert en jardinage écologique vous explique comment faire.
 
 
 



Faire du mulching

Le mulching est une technique de tonte sans ramassage de l'herbe. La tondeuse-meulcheuse coupe la partie haute de l'herbe en infimes parties qui sont redéposées uniformément sur la pelouse pour former un paillis. La tonte par broyages multiples de l'herbe passe presque inaperçue puisque l'herbe hachée s'insère entre les brins de la pelouse où elle se décompose.
 
 
 



Faire de la culture en lasagne

La culture en lasagne consiste à superposer différentes couches de végétaux et de déchets organiques pour faire pousser des fleurs ou des légumes sur des sols pauvres. Il s'agit d'une technique de permaculture très efficace dans certains contextes.
 
 
 



Gérer de manière intégrée les matières organiques

Diverses techniques avantageuses existent pour gérer les matières organiques : éco-conception des espaces verts, potagers en permaculture...
>>> Voir la fiche ''solution déchets verts'' du Réseau Compost Citoyen



Brulage des déchets verts interdit

En cette période d'épidémie de COVID-19, les fumées et particules émisent par le brûlage des déchets verts peuvent fragiliser le système respiratoire des personnes fragiles. Pour la sécurité sanitaire de tous et pour des raisons de risque incendie, il reste interdit de brûler ses résidus de tonte ou de taille (art. 84 du réglement sanitaire départemental et circulaire du Ministère de l’Environnement). Référez-vous aux techniques citées ci-dessus pour trouver des alternatives.
Le brulage des déchets verts est punissable de 450€ d'amende.



Dépôts sauvages interdits

Les déchets verts ne doivent pas être déposés par terre dans les rues ou aux pieds des conteneurs afin de ne pas mobiliser les agents de collecte ou agents communaux de la propreté sur des missions liées aux dépots sauvages et à leur manipulation qui engendre des risques sanitaires supplémentaires.
Les déchets verts ne doivent pas non plus être jetés dans les conteneurs d'ordures ménagères ou de recyclables : ils ne seront pas revalorisés ainsi. De surcroit, le travail des agents de collecte ou de tri est déjà complexifié par la baisse d'effectif, faisons en sorte de faciliter un maximum leurs missions qui sont essentielles en période de crise sanitaire.