Peut-on composter en période d'épidémie de Coronavirus ?

Oui, à certaines conditions !


En période de crise sanitaire, le service public de gestion des déchets risque de fonctionner en effectif et service réduits. Il est donc d'autant plus crutial de réduire nos déchets à la source pour facilité la tâche des agents.



Dans mon composteur individuel


Continuez de l'alimenter avec vos biodéchets comme d'habitude, et laver-vous les mains après. Profitez-en aussi pour faire du paillage, du mulching ou du broyage avec vos résidus de jardin, puisque certaines déchèteries du territoire sont fermées et que le brulage des déchets verts est interdit (plus d'infos ici).



 

Dans des composteurs partagés


Si votre plateforme est placée sur un site public (jardin public, square, jardin partagé...) qui ne vous permet pas de respecter le décret 2020-260 du 16 mars relatif à la restriction des déplacements, alors ne vous y rendez pas.
Autrement, continuez les apports en respectant les préconisations listées ci-dessous.


Si votre plateforme est située sur un espace privé (pied d'immeuble, résidence...) et en accès libre, continuez vos apports de biodéchets à condition d eprendre toutes les précautions d'usage énoncées ci-dessous.
  • Vous y rendre individuellement en évitant tout contact physique
  • Interdire les mouchoirs dans les conteneurs jusqu'à nouvel ordre
  • Désinfecter les manches des outils après utilisation
  • Se laver les mains après avoir manipuler les outils, les cadenas, les biseaux
  • Vous organisez pour les transferts (avec deux ou trois personnes)

S'il n'y a plus de matière sèche (broyat), arrêter les apports jusqu'à nouvel ordre pour éviter les nuisances.

Une question ? Un problème ? Envoyez-nous un message


>>> Télécharger le visuel