Caractérisation Duyes et Bléone

Autopsie des conteneurs jaunes du secteur Duyes et Bléone

Un suivi précis des contenus des conteneurs jaunes

Chaque mois, le SYDEVOM participe à une caractérisation au centre de tri de Manosque. Un échantillon de déchets recyclables est sélectionné et trié à la main par les agents afin de déterminer la proportion des différentes matières et des refus (déchets non recyclables). Chaque type de déchet est ensuite pesé et les données extraites permettent de définir les proportions de rachat des différentes matières.
Une caractérisation a été effectuée le 29 janvier sur les conteneurs jaunes collectés sur le secteur Duyes et Bléone, regroupant les communes de Hautes-Duyes, Le Castellard Mélan, Thoard, Barras, Mirabeau, Mallemoisson et le Chaffaut-Saint-Jurson.

Un échantillon trié manuellement

Pour les caractérisations, un échantillon est prélevé sur le chargement des camions du SYDEVOM à leur arrivée sur le site. Ce prélèvement est ensuite trié manuellement par un opérateur du centre de tri, accompagné le 29 janvier par un agent du SYDEVOM.

Les déchets sont séparés selon leur matière dans sept bacs : l’acier, l’aluminium, les cartons et cartonnettes, les briques alimentaires, les plastiques rigides, les plastiques souples et les refus. On retrouve dans ces derniers tous les déchets qui ne doivent pas être jetés dans les conteneurs jaunes : le textile, le verre, les sacs pleins fermés, des emballages non vidés, des emballages imbriqués, barquettes en bois… Malheureusement, ces déchets, même recyclables dans d’autres filières pour certains, ne seront pas valorisés s’ils sont jetés dans les conteneurs jaunes.

Une fois trié, chaque type de déchets est pesé et les données extraites permettent de définir les proportions de rachat de chaque matière. C’est également l’occasion pour le SYDEVOM de faire une communication ciblée sur les erreurs de tri observées.

Un tri de qualité malgré quelques erreurs

Le 29 janvier, 68kg de déchets ont été caractérisé et 12 kg étaient des refus.
Parmi les refus nous avons principalement trouvé des déchets imbriqués, c’est-à-dire des déchets recyclables de différentes natures emboités les uns dans les autres. Individuellement ces déchets sont recyclables mais une fois emboités les machines ne parviennent plus à identifier les matières et ils sont donc orientés vers les refus de tri où ils ne seront pas recyclés. De même, les déchets mis en sac fermés ou non vont également aux refus de tri.

Il est impératif que les déchets soient jetés en vrac pour être bien recyclés car même si le sac contient uniquement des matières recyclables il ne sera pas ouvert et ira aux refus de tri. Cela vaut également pour les magazines sous blister que nous avons retrouvé en quantité : sortez bien le magazine du plastique avant de les jeter tous les deux dans le conteneur jaune. Et si vous ne lisez pas le magazine, vous pouvez vous désabonner ou apposer un adhésifs ‘’StopPub’’ sur votre boite aux lettres

Nous avons également trouvé des emballages contenant encore des aliments : une brique de lait végétale, des sachets avec des cordons bleus ou des pots de yaourt à moitié plein ou avec des serviettes en papier à l’intérieur. Pour être bien recyclé les emballages doivent être exempt de tout contenu : pas la peine de les laver mais il faut bien les vider.

Enfin, nous avons trouvé, en vrac : des collecteurs d’urines, des ceintures en cuire, une courroie, des disquettes informatiques, des jetons de poker, des pantoufles et un rideau de douche. Tous ces déchets non recyclables doivent être jetés dans des sacs fermés dans les conteneurs d’ordures ménagères.
Des piles étaient également présentes en grand nombre : attention ce sont des déchets dangereux. Elles ne doivent en aucun cas être jetées dans les conteneurs d’emballages, de papier ou d’ordures ménagères. Des points de collecte spécifiques se trouvent en grande surface pour collecter ce type de déchets.

Nous mettons ici en exergue les erreurs, mais il ne faut pas perdre de vue que le tri reste de qualité sur ce secteur ! Un grand merci aux trieurs, poursuivons nos efforts !
Anecdote : Un pot d'épices a été jeté dans le conteneur jaune et a répandu son contenu sur le tapis de la salle de caractérisation.
Bien que l'odeur des épices soit plus agréable que celle des ordures, il est important que tous les emballages placés dans le conteneur jaune soient bien vides pour être recyclés (et éviter le gaspillage)